Probiotiques et prébiotiques

On entend beaucoup parler des probiotiques et des prébiotiques, les connaissez vous réellement  ?

 

« D’où viennent ces probiotiques ? »

Les probiotiques sont des microorganismes utiles, qui constituent la flore buccale, intestinale et vaginale. On peut retrouver ces bactéries lactiques dans l’alimentation, notamment dans les produits laitiers fermentés, les légumes verts lacto-fermentés ou encore le miso (pâte fermentée riche en protéines) et le tempe (produit alimentaire à base de soja fermenté).

« Mais à quoi servent-ils ? »
 

Au niveau intestinal, ils favorisent la digestion des aliments et permettent aussi de limiter la prolifération de microorganismes nuisibles. Ces nuisibles, peuvent provoquer des diarrhées aiguës par exemple ou encore, des gênes intestinales, comme la constipation.

 
Ces probiotiques forment un écosystème stable et essentiel au maintien d’une bonne santé. Des infections ou des maladies peuvent déséquilibrer cet écosystème, mais la prise d’antibiotiques reste l’agression la plus importante aux probiotiques. N’hésitez pas à faire une cure de probiotiques après un traitement antibiotique.
 
 

« Et les prébiotiques ? »

 
Les prébiotiques, eux, sont des fibres alimentaires qui ne sont pas digérées par les enzymes du tube digestif et donc, subissent une fermentation au niveau du côlon. Ces prébiotiques acidifient le contenu du côlon, ce qui défavorise la croissance de germes indésirables ou potentiellement pathogènes. Ils aident également à stimuler la croissance et l’activité des bactéries bénéfiques pour notre santé, autrement dit, les probiotiques.
 

Pour finir, les symbiotiques ; C’est l’association d’un probiotique avec son prébiotique. Ce prébiotique est tout simplement le nutriment du probiotique. Cette fusion a pour but, d’améliorer la survie du probiotique et d’accroître ses propriétés biologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *